La ville biomimétique

7 jours sur le thème : « Ville Biomimétique, ville de demain ». L’exposition et les conférences auront lieu du 21 au 28 février 2013 à l’Onde, Théâtre et Centre d’Arts à Vélizy Villacoublay. 

Site web : www.velizy-villacoublay.fr

 

Le biomimétisme, défini par Janine Benyus en 1997, est une démarche d’innovation, qui fait appel au transfert et à l’adaptation des principes et stratégies élaborés par les organismes vivant et les écosystèmes, afin de produire des biens et des services de manière durable, et rendre les sociétés humaines compatibles avec la biosphère.

Depuis 3,8 milliards d’années, la vie s’est diversifiée en d’innombrables espèces qui interagissent dans un équilibre dynamique avec la planète. Aujourd’hui, on estime à 15 millions le nombre d’espèces vivantes. Chacune a obtenu sa survie à long terme grâce à un processus d’adaptation naturelle par essais et erreurs et représente donc une application concrète des principes de la durabilité.

Face à un problème donné, la méthode biomimétique consiste à chercher des réponses performantes déjà sélectionnées par des organismes vivants et incluant une réduction des coûts énergétiques, la faiblesse des émissions et/ou la non-toxicité.

Le biomimétisme détaille trois niveaux d’inspiration d’exigence croissante en termes de durabilité

  •  les formes adoptées par les êtres vivants
  •  les matériaux et les processus de « fabrication » opérant chez les êtres vivants
  •  les interactions que les espèces développent entre elles et le fonctionnement global des écosystèmes naturels.

Source : http://www.biomimicryeuropa.org/comite-francais/quest-ce-que-le-biomimetisme

Le biomimétisme est aux fondements de la permaculture, mais reste souvent principalement repris par le monde industriel, au bénéfice d’une croissance verte et de l’accroissement de la compétitivité. Il s’agit malheureusement d’une approche souvent superficielle ou technique qui prédomine. Une vision limitée des interactions naturelles, qui interroge rarement le sens des choses, comme on peut le voir dans une grande partie des conférences données sur le sujet (« ville interactive », « réseaux intelligents », « Citroën Multiplicity »!…).

Or, le biomimétisme a vocation a être l’un des principaux outil à mettre en oeuvre pour rendre les villes résilientes.

 

Les conférences :

Jeudi 21 Février – A l’auditorium de l’Onde
« Ville biomimétique, ville de demain » – 18h
–          Introduction de François Siegel, Rédacteur en Chef de la Revue Prospective « We Demain »
–          Karim Lapp, de l’Association Biomimicry Europa, ingénieur écologue spécialisé en écologie urbaine.
–          Luc Schuiten, Artiste visionnaire belge, imagine des cités végétales, magnifiques illustrations de villes inspirées des forêts.

Samedi 23 février – Au café de l’Onde
« Ville végétale, ville comestible » – 14h
–          Les potagers durables et écologiques par Nicolas Bel, Ingénieur agronome.
–          L’agriculture périurbaine : les enjeux du maintien de l’agriculture sur le plateau de Saclay par Dorian Spaak, Chargé de Mission au sein de l’association Terre & Cité.

« Ville et structure, vers une architecture inspirée du vivant » – 16h


–          Les prototypes de l’habitat urbain de demain : projet Canopea, vainqueur du « Solar Decathlon 2012 », par Benjamin Le Naour, diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble.
–          Vers une architecture symbiotique inspirée du vivant par Anouk Legendre,Directrice associée de l’agence X-TU Architects
Lundi 25 Février – A l’auditorium de l’Onde
« Ville interactive, mutations urbaines, mutations socio-économiques » – 18h
–          Les réseaux intelligents : Issy Grid, premier réseau intelligent de quartier en France et So Digital, le nouveau réseau des entreprises innovantes de l’Ouest parisien par Eric Legale, Directeur Général d’Issy Media.
Mardi 26 Février – A l’auditorium de l’Onde
« Ville et mobilité, vers la ville fluide et intermodale » – 18h
–          Du produit au service : Citroën Multicity par Sylvaine Maury, Responsable Innovation Marketing Services et Digital chez Citroën.
–          Internet : impact sur nos modes de consommation et sur nos usages en matière de mobilité par Edwin Mootoosamy, co-fondateur de Oui Share, plateforme créative pour une économie collaborative.
Jeudi 28 Février – A l’auditorium de l’Onde
« Ville et organisation, ville en transition » – 18h
–          L’autonomie énergétique de la ville de Montdidier par Catherine Quignon-Le Tyrant, Maire et Conseiller Général,et Bernard Florin, Sous-Préfet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :